• Le traitement fiscal d’une dépense de parrainage
  •   

    La dépense de parrainage réalisée est directement déductible  du résultat de l’entreprise dès lors qu’elle respecte les conditions générales de déductibilité des charges.
    La dépense doit notamment être réalisée dans l’intérêt de l’entreprise et être génératrice de retombées économiques pour cette dernière.
    La contrepartie doit être, dans la mesure du possible, proportionnée au montant des dépenses. A ce titre, il convient de conserver la preuve que le logo, le nom ou encore la marque de l’entreprise a bien été exposée au public. Une précision s’impose donc au niveau de la rédaction des actes (contrat, facture…).
    Remarque : la dépense de parrainage étant une opération économique exercée avec une contrepartie, cette dernière est soumise à la TVA. Telle n’est pas le cas pour la dépense de mécénat.

      

  • Le traitement fiscal d’une dépense de mécénat
  •   

    Contrairement à la dépense de sponsoring, la dépense de mécénat ne donne pas lieu à une déduction fiscale au niveau des bénéfices.
    En effet, la dépense de mécénat donne lieu à une réduction d’impôt. Cette dernière est néanmoins limitée à 60 % du montant du don dans la limite de 5/1000e du chiffre d’affaires de l’entreprise.
    Illustration : si une entreprise fait don à une collectivité locale d’une somme de 10 000 euros et réalise un chiffre d’affaires de 500 000 euros, la réduction d’impôt s’établit à 2 500 euros [ 500 000 x (5/1 000) ] et non à 6 000 euros.